Agnostique, définition & explication

Définition

Être agnostique provient de l’agnosticisme ou encore la pensée de l’interrogation. Souvent confondu avec le terme athéiste, les agnostiques ne réfutent pas l’existence d’une entité divine, mais la remettent en question sous forme d’interrogation en présence d’absence de preuves formelles.

Ils s’accordent généralement à dire qu’il n’existe pas de preuves de l’existence de Dieu et qu’il est donc difficile d’affirmer son existence.

Le terme agnostique et agnosticisme ont été très réputés à la fin du 19eme siècle sous l’impact notamment d’un certain biologiste anglais T.H. Huxley. Il se dit d’ailleurs l’inventeur du mot.

Selon lui, il a créé ce mot pour désigner les personnes qui comme lui trouve aucun sens dans la délibération de sujets tels que métaphysique et théologiques et qui dogmatisent sur cette variété de sujets sans aucune preuve.

Le principal questionnement est bien sur l’existence de Dieu, mais pas uniquement.

Le principe d’Huxley repose sur le fait qu’il est faux de dire que l’on sait ou que l’on croit une proposition sans en avoir une preuve logiquement satisfaisante.

Parmi les agnostiques ont peut noter une différence de scepticisme entre les individus. Ils refusent donc de se prononcer quand à l’existence d’une présence divine, et accordent aucun élément favorable dans les écrits et textes dits “sacrés”.

Huxley voulais également en inventant ce terme faire reconnaitre que la métaphysique était “vide de sens”.

Étymologie

Le terme agnosticisme vient du grec, “gnosis” signifiant la connaissance. C’est donc une privation de connaissance qui engendre l’impossibilité de connaître ce qui dépasse l’expérience.

Chiffres

Selon l’Atlas des religions, il existerait plus de 600 millions d’agnostiques dans le monde, ce chiffre serait de 32 % en France.

 

 

Christine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *